Cette thèse de doctorat montre la manière dont des femmes originaires de la République démocratique du Congo, dans une période de crise et dans le contexte de la mondialisation, au Congo et dans la diaspora congolaise, retrouvent leur identité propre parmi ou en dépit des nombreuses contradictions qui affectent leur situation. Le travail de terrain qui sous-tend cette recherche a été centré sur une filiale d'un mouvement charismatique kinois, "Le Combat Spirituel". Les données ont été rassemblées parmi des groupes de prière du "Combat" aux Pays-Bas, en Belgique, et dans de moindres proportions, en République démocratique du Congo. L'aliénation et les contradictions qu'éprouvent les individus dans leur vie quotidienne créent pour ceux-ci des conflits existentiels, et font qu'ils se mettent à la recherche d'une structure qui correspond mieux au contexte dans le quel ils vivent. Les questions centrales de l'ouvrage sont: quels projets culturels propose le mouvement du "Combat" à ses membres, et quels sont les facteurs qui le rendent si attirant pour des femmes des classes économiques moyennes? Le rituel thérapeutique du "Combat" révèle une dynamique culturelle et les grands processus de changement au Congo. Il a aussi un rôle de médiation dans diverses situations conflictuelles. L'auteur constate l'absence d'une rupture avec le passé. Grâce à une sélection de références au Nouveau et à l'Ancien Testaments, les femmes produisent un univers culturel qui fonctionne comme une confirmation de ce qu'elles connaissaient déjà. [Résumé ASC Leiden]
Free online at http://hdl.handle.net/1887/12911

 
Year of publication: 2007
Series: African Studies Collection
Volume: 7
Information:
Auteur
Julie Ndaya Tshiteku
Kaft
Paperback
Uitgeverij
African Studies Centre
Price details:
Price per :
€ 5,00
Quantity: Order

Stock

1